Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de L'AUTUNOIS -  par Mr VIEILLARD Patrick

AUTUN de 1868 à 2017 en 16200 photos, Vieilles cartes postale, dessins. Autun ville de Bourgogne avec un passé impressionnant ! Déjà plusieurs quartiers (cathédrale, centre ville, Croix-Verte, Saint-André, Saint-Jean , Faubourg d'Arroux, Marchaux, Saint-Andoche ) de montrés et rue par rue !!!!

La cathédrale Saint-Lazare. Fin.

Publié le 11 Juin 2010 par Patrick - L'AUTUNOIS in AUTUN aujourd'hui

100 7161 [1280x768]

Et voilà, je vais refermer la porte sur cette belle cathédrale ainsi que sur le quartier de celle-ci. Je vais bientôt vous présenter le quartier centre ville. Très différent !

 Mais avant quelques mots pour vous remercier de votre soutien depuis l'hospitalisation de mon père. Six semaines ! Les dernières nouvelles ne sont pas très bonnes. Demain il sera sous perfusion car il ne peut plus manger. Les toubibs hésistent entre cancer de l'oesophage ou cancer des os. Ils le cherchent. Et comme les bonnes nouvelles n'arrivent jamais seule, l'établissement où on pensait mettre mon père affiche complet et a nous d'en trouver un autre.

Et encore merci de vos gentils coms qui me donnent un certain réconfort.

Commenter cet article

morgane 16/07/2010 20:37



Mon cher Patrick mes pensées amicales afin que tu saches que je ne t'oublie pas. Anne



theesse 27/06/2010 21:02



coucou excuse de ma longue absence non volontaire, je viens te lire je suis de tout coeur avec toi courage bonne soirée bisous






ANILOU 27/06/2010 12:47



juste un petit coucou en passant pour te souhaiter un bon dimanche avec les tiens. Bisou



danielle 26/06/2010 22:30



L'autre jour j'ai déposé un com mais n'avait pas pris le temps de lire , j'espère que ton papa va mieux et que des solutions ont été trouvées.bon courage patrick amitié je t'embrasse



dalinele 24/06/2010 12:28



je n'ai pas été très présente ces temps-ci... mais pour autant, je ne t'oublie pas.... je vous souhaite beaucoup de courage pour ces moments si pénibles, où on ne se sent pas "soutenus" par les
infrastructures... amicalement...